L'histoire de paul

Une maison témoin qui vaut le détour

Paul de Gheldere avait un projet. Il voulait construire une habitation solide et prête pour l’avenir. À plus d’un titre. Sur les conseils de son architecte, il s’est tourné vers Danilith. Il a été immédiatement conquis. Un coup de foudre.

Mieux que les trois petits cochons

Sur la Route de Beaumont, à Lasne, se trouve une maison À la carte de Danilith. Quand on demande à son propriétaire, Paul de Gheldere, pourquoi il a choisi Danilith, sa réponse ne se fait pas attendre. « J’ai déjà rénové plusieurs maisons, parce qu’on m’a toujours dit que construire est trop stressant. Eh bien, avec Danilith, je n’ai rien constaté de tel. Est-ce parce que c’est une entreprise familiale, où tout le monde est à votre service du début à la fin du projet ? Probablement. Mais le système de construction y est aussi pour quelque chose. »

Selon Paul, le système de construction est un atout à ne pas sous-estimer. « Quelqu’un qui comme moi est passionné de technique constatera au premier coup d’oeil qu’il s’agit d’un procédé à toute épreuve, explique-t-il. D’ailleurs, je conseille à tout le monde d’aller visiter les ateliers : vous parcourez les différentes salles et vous suivez de près chaque étape du processus. Les machines sont vraiment impressionnantes. Rien n’est laissé au hasard, tout est programmé pour parvenir à un résultat final ultra solide. Et pour du solide, c’est du solide ! Comparée à la maison des trois petits cochons, la mienne est un vrai bunker ! Avec une bien meilleure isolation, tant thermique qu’acoustique. En termes de performances énergétiques, je peux dormir sur mes deux oreilles. »

Une maison et plus encore

La maison 4 façades avec jardin et terrasse compte 3 chambres à coucher, avec un grand dressing dans la chambre principale. Il y a également deux salles de bains (avec douche). Au rez-de-chaussée, les différentes pièces se suivent dans une belle continuité. « Nous voulions créer une sensation d’espace, avec beaucoup de lumière du jour, explique Paul. Nous avons accordé une attention particulière à la cuisine ouverte, avec un généreux plan de travail qui peut aussi servir de table. L’annexe (comportant un espace libre de 20 m2, une 4ème chambre et une salle de bains) est conçue comme un studio. Tout est prévu pour pouvoir en faire un logement à part. Ou un cabinet médical, ou un bureau. Bref, c’est l’idéal pour en obtenir un jour un revenu locatif. »

Une symphonie sans fausse note

L’assemblage de tous les éléments de façade sur le chantier relevait du défi. « Le terrain à bâtir était en pente, explique Paul. L’installation de la grue était donc une vraie prouesse. Mais finalement, tout s’est très bien passé. D’ailleurs, les camions, les ouvriers et la grue opéraient ensemble avec une synergie impressionnante. C’était comme un orchestre jouant une symphonie. Sans une seule fausse note. En six jours, la maison était dressée et le toit était posé. Ce fut un plaisir d’assister à ce beau travail. » En guise de remerciement, Paul a invité toute l’équipe au restaurant à la fin du chantier. « C’était le moins que je puisse faire quand on sait qu’en à peine 6 mois j’avais déjà une maison », dit-il en riant.

 

Paul est tellement fier de sa maison qu’il la met à disposition comme maison témoin pour les personnes intéressées. Découvrez ici comment faire pour visiter cette maison témoin à Lasne. Comme Paul, vous aimeriez visiter nos ateliers ? Vous pouvez. Il suffit de prendre rendez-vous. À bientôt ?

Rendez-nous visite

à notre maison témoin à Lasne!